coup-de-gueule-4Coup de gueule envers le coup de gueule de M. Boudjellal! En effet les propos qu'il a tenu ce lundi 9 janvier n'ont rien à faire dans le rugby.

Il peut le penser mais en aucun cas cela ne doit sortir dans la presse papier ou internet. Ce monsieur oublie que le rugby en France compte des centaines de milliers de jeunes enfants et ados, beaucoup ayant accès à internet et donc à ses propos...

Pour aller plus loin, on assiste à une dérive perverse du rugby, et bien que le football nous ait

montré le chemin à ne pas prendre depuis 20 ans, on le prend tout de même à vitesse grand V !!! Du suicide sportif?
Hormis ces propos déplacés, le rugby professionnel en France reflète-t-il réellement  le rugby fédéral français et notre équipe nationale? Combien de joueurs étranger en masse dans tous les clubs à ce jour? Même jusque dans les rangs du Stade Toulousain se vantant du plus grand et meilleur centre de formation! Pourquoi petit à petit nos sélectionneur nationaux n'ont plus le choix qu'entre 2 ou 3 français très bon à chaque poste, alors que le Top 14 et la Pro D2 devraient leur en fournir une dizaine pour chaque poste? Il n'y a quasiment plus de compétition entre les joueurs pour être en équipe nationale!!! La seule compétition qu'il y a entre eux à ce sujet c'est : banc ou titulaire.

M. Boudjellal est un grand artisan de cette dérive, et bien que se disant passionné par le rugby et sa ville de Toulon, il me semble à mille lieux des valeurs du rugby. D'ailleurs c'est étrange comment un enfant de Toulon, ayant été formé et ayant joué de longues années au RCT, Christophe Dominici, semble sans contestation cent fois plus proche de son club d'adoption le Stade Français. Au passage, déjà en 96/97 on dénonçait Max Guazzini de monter une équipe de "mercenaires". A tort d'ailleurs, hormis la première ligne bien connue Simon-Moscato-Gimbert, et un extra-terrestre du nom de Dominguez, le reste n'était que des inconnus, des jeunots, des espoirs pas confirmé. Qui connaissaient alors les Dominici, Comba, Marconnet, De Villiers, Auradou, Poulain, Lombard, Moni, Juillet, Martin, Marchois, Rabadan, ... et j'en passe. Le terme de mercenaires est aujourd'hui absent des discours du rugby pro, mais comment ne pas dire que ce M. Boudjellal (entre autres, il n'est malheureusement pas le seul) engage de véritables mercenaires années après années?

M. Guazzini a introduit le spectacle dans le rugby (comme l'avait essayé le Racing 10 ans plus tôt, trop tôt?), le rose (lequel d'entre vous aurait porté un polo ou ue chemise rose il y a 15 ans?), la médiatisation, tout cela sans les budgets double des Toulouse, Clermont, Biarritz, mais le club a toujours respecté à mon sens les valeurs rugbystique, autant que faire ce peu à leur niveau de professionnalisme. Peut-on en dire autant de M. Boudjellal qui veut lui aussi "révolutionner" le rugby? Une partie de son argent pourrait être mis à disposition de la formation des arbitres, puisque ce sujet le préoccupe à ce points et qu'il ne peut y avoir de match sans arbitre. Je vous laisse méditer...

Allez, revenons à la réalité et retournons nous entrainer sur notre terrain mi-herbeux, mi-terreux. Nous n'avons pas les mêmes valeurs...

 

  • partenaire sgdb
  • partenaire CG91
  • partenaire SGS Omnisports
  • partenaire ffr
  • partenaire CIFR
  • partenaire CD91
  • partenaire GRENELLE
  • partenaire hippeau
  • partenaire la vierge
  • partenaire miam miam sushi
  • partenaire recci
  • partenaire VAG2000
  • partenaire XV Parlement